Sexe Cam

Le sexe du public le sexe iran

le sexe du public le sexe iran

A tel point qu'en quelques dizaines d'années, les comportements ont tellement changé que de nombreux représentants de la diaspora iranienne sont sidérés quand ils visitent le pays. Parmi les signes du changement, y compris dans les chiffres officiels, la baisse de la natalité, qui montre l'utilisation grandissante de la contraception, on a même enregistré en Iran la baisse du taux de fertilité la plus rapide jamais mesurée dans un pays moderne, alors que la moitié des Iraniens ont moins de 35 ans.

On remarque aussi qu'on se marie de plus en plus tard, et que le taux de divorce explose. Mais il y a plus, avec le développement d'une industrie sexuelle clandestine.

Totalement invisible il y a 20 ou 30 ans, la prostitution apparaît au grand jour dans certaines rues. Impensable il y a quelques années. Alors qu'une vague de conservatisme social est en train de balayer une grande partie du Moyen-Orient, l'Iran prend la direction opposée.

Paradoxalement, c'est le puritanisme d'Etat officiel qui alimenterait cette évolution ou cette révolution des moeurs très spécifique à l'Iran. Au point que pour les jeunes Iraniens, la relative libération sexuelle en cours relèverait désormais d'une résistance passive à un pouvoir discrédité. La version iranienne de Sex and the City, d'une inoffensive banalité à New York, mais chargée d'un profond message politique à Téhéran.

Analyse à lire sur slate. Dans la foulée du scandale de la NSA, l'agence américaine qui surveille les communications, de nouvelles révélations qui touchent cette fois son homologue britannique Et c'est encore une fois le Guardian qui a eu accès aux informations dévoilées par le consultant américain Edward Snowden, déjà à l'origine des fuites accablantes pour la NSA. Le Guardia n précise même que des délégués ont été piégés par de faux cybercafés installés par les services secrets, leurs codes d'accès atterrissaient directement sur les ordinateurs des espions de Sa Majesté, tandis que les Blackberry étaient systématiquement écoutés, qu'il s'agisse des emails ou des appels téléphoniques.

Une équipe de 45 personnes étaient à l'écoute 24 heures sur 24 pour surveiller en temps réel l'ensemble des appels émis ou reçus par les délégués du G Même le président russe de l'époque Dmitry Medvedev aurait fait l'objet d'une tentative de mise sur écoute quand il passait des appels à Moscou, opération mise en place par les Américains qui tenaient au courant des résultats leurs homologues anglais.

Des révélations d'autant plus gênantes pour Londres que le Royaume-Uni s'apprête justement à recevoir les chefs d'Etat et de gouvernement du G8 en Irlande du Nord. Il sera justement question de transparence, puisqu'à l'ordre du jour, il y a la lutte contre les paradis fiscaux. C'est donc une autre transparence qui risque de s'inviter au G8 avec une question imprévue: Ainsi, dans la première partie du bouquin, différentes théorisations universitaires sur l'islam politique sont questionnées, ceci afin d'avoir une idée plus précise des enjeux et des polémiques qui se font jour autour de l'idéologisation de l'islam en tant que projet politique alternatif.

Modernisation qui, sous la coupe des islamistes, reprend au sein de sa propagande, afin de séduire les masses, les deux concepts suivants: Le projet d'une république, même islamique, ainsi que les discours anti-impérialistes 2 étaient, en apparence du moins, clairement en rupture avec le despotisme de la dynastie Pahlavi revenue au pouvoir en à la suite d'un coup d'Etat organisé par la CIA et le MI opération Ajax contre le gouvernement progressiste de Mossadegh.

La plupart des masses en action dans ce pays lors de la révolution de se sont laissées prendre au piège. En effet, elles ont cru que l'instauration de la république limiterait le pouvoir des religieux, mais il n'en fut rien. Bien entendu, ces instances ont pour but d'affaiblir le pouvoir du Parlement et de bloquer toute tentative de réforme démocratique.

C'est une des raisons pour lesquelles toutes les tentatives de réforme menées par les réformistes islamistes dans les années ont échoué, alors qu'elles avaient suscité énormément d'espoir pour les iraniens. Le constat de l'auteur au niveau de la République Islamique d'Iran est sans appel, il s'agit bien d'un totalitarisme, et ce, même si il y a un semblant d'élection parlementaire.

Au cours de la révolution iranienne anti-dictatoriale de , à laquelle Chahla Chafiq a participé en tant que jeune étudiante et militante de gauche, plusieurs forces sociales hétérogènes étaient en action, aussi bien des courants islamistes d'une grande diversité ne cadrant pas toujours avec l'interprétation khomeniste du chiisme duodécimain, que des forces non-islamistes: Toutefois, bien que n'étant pas religieuses et voir même athées, la plupart des forces d'oppositions non-islamistes ont accueilli avec bienveillance les discours de Khomeiny et les ont considérés comme représentant un islam révolutionnaire et anti-impérialiste 3.

Dans la continuité de cette erreur stratégique et théorique, elles en sont aussi arrivées à assimiler le voile à un symbole anti-impérialiste et populaire, alors qu'il n'était en réalité rien d'autre que le signe du souhait des islamistes d'instaurer la charia et sa répression sexiste dans le cadre de la république naissante. Dans le contexte de cette révolution, une grande majorité de la gauche encore largement influencée par les paradigmes du totalitarisme stalinien reste sourde envers les revendications en faveur de la liberté d'expression et de la démocratie scandées par des écrivains, journalistes, étudiants et autres progressistes ; elle n'entend pas non plus les combats des femmes qui luttent contre le voile obligatoire considérés comme secondaires par rapport à la lutte contre l'impérialisme.

En effet, l'opposition n'en fera pas un axe principal de sa lutte, ce qui fait dire à Chahla Chafiq que: En effet, dorénavant la mise en avant de son islamité est perçue comme étant un signe de résistance face à la dictature, à l'impérialisme et comme rejet de la femme-objet occidentale.

Mais une fois bien installé au pouvoir, la république islamique en marche, Khomeiny et ses partisans répriment violemment leurs alliés d'hier devenus inutiles et encombrants.

Bien que cette victoire des islamistes soit une contre-révolution réactionnaire, ce serait faire une erreur que de la réduire à un simple retour aux valeurs traditionnelles: L'un des paradoxes de l'islam politique étant d'être un retour aux traditions tout en étant porteur de modernité.

L'islam étant polysémique, le combat de certaines iraniennes dans leurs tentatives de préserver l'islamité de la république tout en réformant la charia, est voué à se perdre dans d'interminables interprétations de celle-ci. De plus, toutes et tous se sont confrontés aux blocages structurels des institutions de la République Islamique. Il va de soi que l'on peut-être féministe et musulman e , mais reconnaitre qu'il existe un féminisme islamique c'est ouvrir la voie à la reconnaissance d'un féminisme catholique, juif, bahiis, et ainsi de suite.

Cela conduirait aussi à considérer qu'il y a des droits humains islamiques, catholiques, juifs etcétéra, ce qui, en définitive, ne ferait que détruire la notion de droits humains ou encore celle de féminisme ; en effet, ces deux notions ne peuvent qu'être universelles.

...

Le sexe vidéo gratuit le film de sexe


le sexe du public le sexe iran

.








Connaitre le sexe de son bebe lutte sexe


L'islam étant polysémique, le combat de certaines iraniennes dans leurs tentatives de préserver l'islamité de la république tout en réformant la charia, est voué à se perdre dans d'interminables interprétations de celle-ci. De plus, toutes et tous se sont confrontés aux blocages structurels des institutions de la République Islamique. Il va de soi que l'on peut-être féministe et musulman e , mais reconnaitre qu'il existe un féminisme islamique c'est ouvrir la voie à la reconnaissance d'un féminisme catholique, juif, bahiis, et ainsi de suite.

Cela conduirait aussi à considérer qu'il y a des droits humains islamiques, catholiques, juifs etcétéra, ce qui, en définitive, ne ferait que détruire la notion de droits humains ou encore celle de féminisme ; en effet, ces deux notions ne peuvent qu'être universelles. Toutefois, bien que les analyses soient pointues et utiles, la notion de classe sociale et celle de lutte des classes sont presque totalement éludées. Le genre étant, bien entendu, un angle intéressant à prendre en compte, compte tenu de la centralité de la répression sexuelle au sein du projet patriarcal islamiste.

Mais, au final, le tout en est réduit au combat d'un camp progressiste présent dans chaque pays du monde, mais forcément interclassiste au sens idéologique du terme, contre un camp réactionnaire.

Il est compréhensible que certains des exilés iraniens caressent l'espoir d'un retour en Iran une fois les islamistes battus, mais ça ne justifie pas de s'allier avec n'importe qui sous prétexte de combattre le nouveau totalitarisme que serait l'islamisme. Signer aux cotés d'un tel individu revient à lui donner l'aura d'une personne respectable. En ces temps d'extrême confusion, ce dont nous avons besoin c'est de lignes de démarcation claires tracées par l'utilisation d'une critique de la totalité.

Dès lors, les islamistes n'ont plus qu'à dire merci pour ce genre de cadeau. Il est déplorable de constater que cette gauche identitaire militant au service de l'islam politique fait plus-ou-moins la même erreur que les iraniens et leurs soutiens internationaux à l'époque, mais avec pour différence qu'en c'était au nom de la lutte anti-impérialiste ; alors qu'aujourd'hui, c'est au nom de la lutte -ô combien légitime- contre la xénophobie envers les prolétaires de confession musulmane, d'origines arabe, maghrébine, et subsaharienne.

C'est ainsi qu'est utilisé sans le moindre recul le très spécieux terme d' "islamophobie" propagé par l'islam politique, ce terme insinuant que la critique de l'islam relève d'une phobie, donc de troubles irrationnels et de racisme. Les islamistes n'ont bien entendu pas les moyens d'imposer la charia aux occidentaux, l'islam étant une religion minoritaire ici.

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base. Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes.

A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions.

Ramita Navai est auteur et journaliste irano-britannique. Chronologie et chiffres clés. Republier ce contenu X.

Nous vous demandons de suivre ces Règles de base Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé. Analyse à lire sur slate. Dans la foulée du scandale de la NSA, l'agence américaine qui surveille les communications, de nouvelles révélations qui touchent cette fois son homologue britannique Et c'est encore une fois le Guardian qui a eu accès aux informations dévoilées par le consultant américain Edward Snowden, déjà à l'origine des fuites accablantes pour la NSA.

Le Guardia n précise même que des délégués ont été piégés par de faux cybercafés installés par les services secrets, leurs codes d'accès atterrissaient directement sur les ordinateurs des espions de Sa Majesté, tandis que les Blackberry étaient systématiquement écoutés, qu'il s'agisse des emails ou des appels téléphoniques.

Une équipe de 45 personnes étaient à l'écoute 24 heures sur 24 pour surveiller en temps réel l'ensemble des appels émis ou reçus par les délégués du G Même le président russe de l'époque Dmitry Medvedev aurait fait l'objet d'une tentative de mise sur écoute quand il passait des appels à Moscou, opération mise en place par les Américains qui tenaient au courant des résultats leurs homologues anglais.

Des révélations d'autant plus gênantes pour Londres que le Royaume-Uni s'apprête justement à recevoir les chefs d'Etat et de gouvernement du G8 en Irlande du Nord. Il sera justement question de transparence, puisqu'à l'ordre du jour, il y a la lutte contre les paradis fiscaux.

C'est donc une autre transparence qui risque de s'inviter au G8 avec une question imprévue: Que des espions espionnent, c'est bien normal, mais que leurs petits secrets s'étalent dans la presse, ça l'est beaucoup moins, c'est à lire dans le détail ce matin sur le site du Guardian.

Et ça risque de plomber un peu l'ambiance du G Toujours du côté de la presse numérique, une vidéo en forme d'adieu à l'audiovisuel public en Grèce